La marguerite

La marguerite, anonyme, date inconnue, Paris, Archives de l'Action catholique des femmes, © Action catholique des femmes.

Témoignant d'un désir de changement, l'assemblée générale de mai 2008 a vu l'ACGF prendre le nom d'Action catholique des femmes. En Face à une baisse des effectifs depuis les années 1970, l'association a voulu redéfinir dans place dans l'Eglise et dans la société. Elle prend pour nom Action catholique des femmes afin de manifester une volonté d'ouverture à toutes les femmes, bien qu'elle conserve son caractère confessionnel. Aujourd'hui, elle compte environ 9000 adhérentes à jour de cotisation. Elle est à la fois une association loi de 1901 et un mouvement d'Eglise. 

L'association "œuvre pour la dignité et la promotion des femmes dans un ensemble humain de promotion où hommes et femmes se reconnaissent partenaires. L'Action catholique des femmes se veut active et actrice dans la société et dans l'Eglise, elle propose des lieux où toutes les femmes peuvent prendre la parole et chercher un sens à ce qu'elles vivent.''

Contrairement à ses prédécesseuses, elle se revendique féministe, mais d'un féminisme différentialiste qui présuppose une nature féminine spécifique. 

"Nous pouvons dire avec sérénité que l'Action catholique des femmes est un Mouvement féministe, puisque nous souhaitons que les femmes trouvent toute leur place dans la société et dans l'Église ; et féminin, puisque nous nous retrouvons entre femmes et sommes plus à l'aise pour nous exprimer, avec nos mots, notre sensibilité."

Nouvelle étape de cette transformation, le congrès de Lyon s'est tenu en octobre 2008.